Protéger sa Toiture contre la Grêle | Trouver un couvreur

Protéger sa toiture contre la grêle

La nature est puissante. Lorsqu’elle se déchaîne et que les conditions météorologiques se transforment en tempête, notre maison nous sert de refuge et de protection. Mais comment bien protéger cette dernière contre les intempéries ? Que faire pour protéger sa toiture contre la grêle ? Nous vous partageons ici quelques astuces et informations afin de bien se préparer face aux imprévus de Dame Nature. 

Comment protéger sa toiture contre la grêle en prévention ?

Un orage violent avec de fortes précipitations de grêle peut causer des dégâts sur son passage. Le scénario idéal, avouons-le, serait de complètement éviter cette grêle. Cependant, ce n’est pas toujours possible. Face à la puissance des tempêtes et des orages souvent imprévus, il existe tout de même des solutions afin de bien s’y préparer. C’est là que la prévention prend tout son sens ! Voici d’ailleurs nos recommandations pouvant vous aider.

1.   Inspecter régulièrement le toit de son domicile

Être propriétaire d’une résidence demande un entretien en continu. On pense ainsi souvent à l’aménagement paysager, à la pelouse, aux tâches ménagères à l’intérieur, et plus encore. Mais il ne faudrait pas oublier l’entretien du toit ! En effet, il est recommandé de porter une attention particulière à cette partie de la maison. Une inspection régulière du toit de son domicile peut éviter bien des ennuis par la suite.

Même sans avoir à grimper dans une échelle, cette observation peut être faite si vous avez un bon visuel sur votre toit. Vous tenterez alors de remarquer les points suivants : 

  • Présence de débris visibles sur le toit (branches, feuilles mortes, etc.) ;
  • L’intégrité des gouttières autour de la maison ;
  • Le décollement du revêtement de toiture comme des bardeaux qui se soulèvent ;
  • Ainsi que tout autre aspect vous semblant anormal. 

⇒ En cas de problème lors de cette inspection visuelle, faites appel à un couvreur professionnel qui vous donnera l’heure juste sur la situation. Il pourra aussi faire les réparations si nécessaire dans le but de prévenir les bris, en prévision d’une forte tempête de grêle par exemple.

2.   Réparer les bris afin d’éviter les complications

L’inspection laisse présager un bris ou une usure de la toiture qu’il faudrait réparer ? Deux solutions s’offrent à vous : réparer la toiture par soi-même ou contacter un couvreur qualifié pour effectuer le travail. En faisant le décompte des avantages et des inconvénients, un travail fait par un professionnel risque d’être une solution plus intéressante à long terme. 

Quoiqu’il en soit, l’important est que les réparations puissent être faites avant que les intempéries de la météo telles que la grêle puissent endommager davantage votre toiture !

3.   Choisir des matériaux de qualité plus résistants face à la grêle

Bonne nouvelle ! Il existe maintenant des matériaux de toiture spécialement conçus pour mieux résister à la grêle. Si le revêtement de votre toit doit être remplacé, pensez à demander conseil  auprès de votre entrepreneur en construction à propos de ces matériaux plus résistants

⇒ De tels matériaux de qualité pourraient s’avérer être un choix stratégique en prévention afin de protéger sa toiture contre la grêle.



Quels sont les risques de la grêle sur sa toiture ?

Il peut être facile de minimiser les dommages potentiels de la grêle sur sa toiture. Sachant qu’un grêlon représente l'équivalent d’un bloc de glace pouvant parfois atteindre la grosseur d’une balle de tennis par exemple, il est important de comprendre qu’il y a malheureusement des risques de dégâts pour la toiture de sa maison.

Voici quelques exemples de bris pouvant être observés après des conditions climatiques peu favorables : 

  • Un décollement des tuiles, bardeaux ou de tout autre type de revêtement de toiture ;
  • Les bardeaux de bois présentent une fente suite à une forte précipitation de grêle ;
  • Les bardeaux d’asphalte ou de composition montrent des signes d’usure aux endroits d’impact des grêlons. Le tout cause une perte des granules des bardeaux et peut ainsi diminuer l’efficacité de protection contre les intempéries.

Que faire en cas de dommage sur le toit après une tempête de grêle ?

C’est maintenant le calme après la tempête mais vous vous demandez si l’orage de grêle aurait pu causer desdommages à votre toiture sur son passage ? 

  1. Notre premier conseil serait de prendre le temps de vérifier si des bris sont visibles sur le toit. Portez alors attention aux matériaux de recouvrement de la toiture, aux gouttières et aux solins notamment. 
  2. Une autre étape devant être faite plutôt rapidement lorsque vous remarquez un dommage possible au toit est de contacter sa compagnie d’assurances. L’assureur saura vous guider pour la suite afin de pouvoir réclamer ce à quoi vous avez droit.
  1. En cas de bris, ou si vous avez le moindre doute, nous vous recommandons de contacter un professionnelen la matière. Il fera le nécessaire pour réparer le tout afin que votre toiture soit bien protégée contre les prochaines intempéries météo. Agir vite et de manière efficace préviendra les complications indésirables comme les infiltrations d’eau par exemple. 

Ainsi, grâce à ces conseils, il devient possible de protéger au mieux sa toiture de la grêle et des autres petits caprices de la nature. En ce sens, nous pouvons vous aider à trouver un couvreur qualifié dans votre secteur pour les travaux sur le toit de votre demeure. Où que vous habitiez, à Montréal ou encore au Saguenay, il est possible de recourir aux services d’un professionnel en toiture de confiance tout près de chez vous !

⇒ Vous vous demandez aussi quels impacts ont la neige et la glace sur votre toiture ? Nous vous invitons à lire cet autre article de blogue sur le sujet.

Comments are closed.