Quand et comment entretenir une toiture?

Comment bien entretenir une toiture ?

L’entretien de toiture est une étape indispensable pour lui garantir une meilleure efficacité et une bonne durabilité. Mais souvent on pense que cette étape est uniquement à la portée d’un couvreur professionnel. Il faut savoir que certaines étapes de l’entretien d’un toit peuvent être faites par vous-mêmes. Voici les diverses techniques pour bien entretenir une toiture.

À quel moment doit-on faire le nettoyage de sa toiture ?

Généralement, la fréquence de nettoyage et le moment propice pour le faire dépendent de plusieurs éléments comme le matériau de couverture avec lequel elle a été fabriquée, l’ancienneté de la toiture, l’environnement, etc. Par exemple, si votre maison se situe dans un endroit très pollué ou s’il y a plusieurs arbres, le nettoyage de la toiture doit se faire périodiquement.

Normalement l’entretien de la toiture doit se faire durant une période hors vent, pendant la journée, hors canicule et par temps sec. Quand vous devez entretenir votre toit, respectez toutes les mesures de sécurité.

Le printemps est le moment idéal pour vérifier et réparer (si nécessaire), tous les dégâts engendrés par le passage de l’hiver sur la toiture. À cette période, il est important que vous fassiez le tour de jointure, vérifiez que les parties fragiles du toit ne soient pas endommagées, enleviez les nids d’oiseaux s’il y en a… Aussi, vers la fin de l’automne, vous devriez procéder au nettoyage de votre toiture tout en enlevant les branchages, salissures, lichens, mousses, feuilles mortes, champignons, etc.

Pour votre sécurité, un tel travail requiert particulièrement des équipements spécifiques. Notamment pour accéder à votre toiture, vous aurez besoin d’une échelle, de gants de protection, de chaussures de couvreur…

Quelles parties de la toiture faut-il nettoyer ?

Il n’existe pas de partie spécifique à nettoyer et à exclure. Si vous faites le nettoyage, vous devez passer sur tous les éléments de votre toit.

  • Les saillies : faites des vérifications de l’étanchéité du toit en enlevant tous les essaims et les nids qui se sont formés sur votre toiture.

  • La ventilation : enlevez toute la saleté sur les ouvertures et assurez-vous que la grille d’aération reste fonctionnelle.

  • La couverture : la technique à adopter varie selon le matériau du toit. Néanmoins, le nettoyage de la couverture consiste à remplacer les éléments défectueux et à repositionner tous les éléments qui ne sont pas à leur place. Il existe certains types de couverture qui requièrent un entretien particulier et une intervention des experts. Il s’agit notamment des panneaux photovoltaïques, des toits en chaume, la toiture en ardoise et de la toiture végétale.

  • Les ouvertures : contrôlez toutes les lucarnes, les fenêtres et autres ouvertures assurant l’aération du toit.

  • Les fixations : assurez-vous que les arêtes du toit, les faîtages, les rives, les panneaux solaires (s’il y en a) et les éléments décoratifs soient bien fixés.

  • Les raccords de cheminée : faites une vérification au niveau des raccords, aspirateurs à fumer, etc. Et n’oubliez surtout pas de vérifier leur étanchéité.

  • Les arêtes et les faîtages : contrôlez tout ce qui est fixations, puis inspectez l’étanchéité.

  • Les noues : contrôlez les fixations des tuiles qui se trouvent au bord de la noue et vérifiez l'étanchéité. Débarrassez-vous ensuite des végétaux.

  • Les éléments décoratifs : examinez toutes les fixations existantes et au cas de besoin repositionnez-les.

Comment entretenir les gouttières d’une toiture ?

De même que la toiture, un nettoyage périodique doit être fait au niveau de toutes les gouttières de votre toit. L’entretien des gouttières consiste principalement à dégager tout ce qui entrave l’évacuation des eaux pluviales comme les feuillages, les débris, etc.

Les éléments concernés sont les descentes, les crapaudines, les grilles et les trop-pleins. Dans le cas où vous constateriez des trous dans votre gouttière, n’hésitez pas à boucher les fuites en utilisant des mastics de rebouchage.

Les différentes méthodes d’entretien de la toiture

Il existe plusieurs techniques d’entretien d’une toiture. Tout dépend du matériau, de la forme et de l’inclinaison de cette dernière.

Le nettoyage de toiture au nettoyeur haute pression

Le nettoyage à haute pression est l’un des moyens qui vous permettent de nettoyer efficacement et de manière très rapide votre toiture. Avec un jet d’eau, votre toiture reviendra à son état initial. Malheureusement, c’est une technique de nettoyage qui n’est pas approprié à tous les modèles de toiture comme c’est le cas de la tuile en terre cuite. Attention de limiter l’intensité du jet pour éviter de mettre une pression trop forte et créer d’autres problème. 

Cela pourrait affaiblir la texture de la toiture et peut entraîner jusqu’à leur fissure. Alors, lors de l’achat des matériaux de votre toiture, il vaut mieux bien vous informer sur les diverses techniques à adopter pour leur nettoyage.

Le nettoyage de toiture à la brosse douce ou la brosse dure

Le nettoyage à la brosse dure est recommandé pour les toitures solides. Il permet d’éliminer facilement les lichens et la pousse fortement incrustée. Par contre, il n’est pas adapté à toutes les toitures, notamment les toits peints, en tuiles, etc. Pour les couvertures fragiles, privilégiez l’utilisation d’une brosse douce.

L’entretien de la toiture avec de l’eau chaude et de savon

C’est la méthode la plus simple et la plus convenable. Privilégiez l’utilisation d’un détergent biodégradable pour une meilleure protection de l’environnement. De même, avant de nettoyer votre toit, décrassez d’abord votre gouttière, car le décollement des saletés risque d’engendrer des bouchons dans celle-ci.

Le nettoyage de la toiture en ardoises

Les toitures en ardoise synthétique ou naturelle sont souvent sujettes à de la mousse et à la pollution. Pour les ardoises synthétiques, ce n’est qu’après dix ans que la mousse devient de plus en plus évidente. Ce qui engendre un affaiblissement de la qualité de la toiture (les ardoises deviennent poreuses). Quant à l’ardoise naturelle, il est beaucoup mieux résistant à différentes conditions météorologiques. Ce qui lui fait une durée de vie de 15 à 20 ans en général.

Après avoir inspecté et remplacé les ardoises usées, vous pouvez les nettoyer en pulvérisant un nettoyant spécial pour ardoise. Puis, rincez le tout avec de l’eau. Aussi, il est nécessaire de désinfecter l’ardoise. Il faut souligner que pour une telle intervention, l’utilisation d’une échelle de couvreur est obligatoire. En effet, votre poids ne sera pas du tout supporté par la couverture en ardoise.

L’entretien de la toiture contenant de l’amiante

Avant l’année 1997, on utilisait souvent de l’amiante dans la fabrication des matériaux de couverture. Il est donc très probable de trouver ce produit dans les maisons construites avant cette période.

Malheureusement, vu que les fibres d’amiante peuvent se détacher si on le nettoie, ce type de toiture ne convient pas au nettoyage. À cet effet, lorsqu’on constate que l’état de la couverture se dégrade, la seule solution consiste à remplacer les zones concernées.

Le nettoyage des toitures de forme arrondies

Chaque année, il est préférable d’inspecter l’intérieur du toit. Cela va vous permettre de découvrir les éventuelles infiltrations d’eau et détecter aussi les diverses détériorations de votre toiture.

Pour l’entretien des ouvertures, il consiste à se débarrasser de l’accumulation des feuilles et des dépôts. À part cela, pour assurer une bonne étanchéité et d’isolation, il faut procéder au nettoyage des rainures qui se trouvent autour des fenêtres de toit.

Concernant la couverture, le nettoyage dépend des matériaux utilisés. Par exemple, pour les toitures fabriquées avec du zinc, il n’est pas nécessaire de nettoyer la couverture ; pour une toiture en terre cuite, il faut utiliser un nettoyant spécial pour terre cuite, et ainsi de suite.

Les méthodes de nettoyage déconseillées

Il ne faut jamais, en aucun cas, utiliser l’eau de javel ou du chlore lors de l’entretien de votre toiture. Tout simplement, car ces produits l’abimeront très rapidement. De même, l’utilisation d’un nettoyeur à vapeur n’est pas recommandée. Cette fois-ci, c’est plutôt votre isolant ou votre écran d’étanchéité qui risquerait d’être usé.

Comment traiter la mousse sur une toiture ?

Il existe plusieurs techniques possibles pour enlever ou prévenir la mousse. Dans la plupart des cas, vous pouvez éliminer vous-même cette dernière.

Quel produit de démoussage faut-il utiliser ?

Afin de préserver la propreté de votre toiture, il est préférable que vous utilisiez des produits antimousse. Ainsi, il suffit d’étaler sur la surface de votre toiture un anti-mousse et hydrofuge une fois que celui-ci est propre. Cela permettra de protéger votre toiture contre les agressions externes et l’apparition de mousse. En appliquant ce traitement, la fréquence d’entretien de la toiture sera également plus espacée.

Les produits antimousse dilués à l’eau sont habituellement les plus utilisés. Leur utilisation est très facile. Il suffit de l’appliquer via un pulvérisateur et l’étaler sur la toiture. Puis, vous laissez un temps de pose de 24 heures. Ensuite, vous faites un rinçage et vous récupérez les débris de végétaux afin qu’ils n’encombrent pas vos gouttières.

Soulignons qu’il est obligatoire de faire appel à un expert pour enlever les mousses lorsque les matériaux de couverture comportent de l’amiante. En outre, si votre maison se situe au bord d’une route, vous devriez demander une autorisation auprès de votre municipalité avant de lancer les travaux d’entretien de votre toit.

Traitement préventif de la mousse avec la pose de fils de cuivre

Le principe consiste à placer juste avant l’arrivée de la pluie des fils de cuivre le long de la partie haute de votre toiture. À l’arrivée de la pluie, le cuivre va s’oxyder et le vert de gris émanant de l’oxydation va se déposer sur la couverture ce qui va chasser les mousses et les lichens de votre toiture. Vous recommencez ce processus au moins tout le cinq ans. C’est le meilleur moyen de prévenir les mousses. Toutefois, elle n’est pas efficace si votre toit est déjà envahi de mousse.

Aussi, il faut savoir que cette méthode ne convient pas aux toitures métalliques comme l’acier, le zinc, ou l’alu. De plus, lorsque vous manipulez le vert de gris, vous devriez utiliser des gants, car c’est un produit toxique.

En outre, le diamètre du fil de cuivre dépend entièrement de la surface du toit en question : plus la surface est étendue, plus le diamètre du cuivre utilisé devra être important. Par exemple, pour une toiture de 100 m², il faut au minimum un fil de 2.5 mm de diamètre.

Nettoyage de la toiture avec l’acide citrique

L’usage de l’acide citrique anéantit en seulement quelques jours tous les champignons, les lichens et les mousses de votre toiture. Mais cette méthode peut décolorer les toitures en ardoise ou en terre cuite.

Pour préparer votre solution citrique, voici les composants dont vous avez besoin : 150 g de bicarbonate de soude, 8 litres d’eau tiède, 15 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé, 600 g d’acide citrique et 20 ml d’huile de cuisson.

Ne nettoyage de toiture avec du bicarbonate de soude

Pour la préparation, vous devriez bouillir trois litres d’eau. Puis, vous le mélangez avec une tasse à café de bicarbonate. Après, vous imprégnez un balai-brosse du mélange avant de frotter le toit avec. Le temps de pause est de deux heures au minimum. Enfin, vous procédez au rinçage à l’eau claire.

Le nettoyage de la toiture à l’aide des cristaux de soude

Mettez deux cuillérées à soupe de cristaux de soude dans un litre d’eau. Après appliquez la solution sur la surface rongée par la mousse. Dans le cas où vous constateriez que la mousse persiste, déposez directement de la poudre de cristaux de soude avant de nettoyer le toit avec un balai-brosse.

Le nettoyage à l’eau de cuisson de pommes de terre, de pâtes et de riz

Vous pouvez opter pour cette technique afin d'enlever les mousses ou les lichens de votre toiture. Il suffit que vous vaporisiez la surface dont vous souhaiteriez nettoyer à l’aide de l’eau de cuisson des pommes de terre, riz ou pâtes.

Le démoussage à l’huile essentielle de basilic et savon

Pour vous débarrasser des mousses et des lichens de votre toiture, vous pouvez choisir le nettoyage de votre toiture à l’aide des huiles essentielles de basilic et de savon liquide. Pour ce faire, appliquez sur l’endroit envahi par la mousse une solution mélangée d’eau chaude, d’une cuillerée à soupe de savon liquide et de quelques gouttes d’huile essentielle.

L’élimination de la mousse avec du vinaigre blanc

La mise en œuvre de cette technique consiste à pulvériser du vinaigre blanc sur les parties de votre toit infectées de mousse.

Le démoussage par eau oxygénée

Pour effectuer un entretien de votre toiture en utilisant de l’eau oxygénée, il est nécessaire que vous mettiez des gants de ménage afin de protéger votre main. Vaporisez de l’eau oxygénée sur les mousses et les lichens. Puis, terminez par un rinçage.

Pas de commentaire.

Leave a reply

Vous devez être logged in pour poster un commentaire.